Le blog

Le blog

Faire un bilan de compétences gratuit : oui, mais avec votre CPF

Faire un bilan de compétences gratuit : oui, mais avec le CPF. Le point avec ANAE RH !
Article

Temps de lecture 7 min

Date de mise à jour le 08/11/2021

ANAE RH, le cabinet qui vous accompagne dans votre carrière

Auteur : ANAE RH

Expert ANAE RH

Table des matières

Un bilan de compétences gratuit ? Rien n’est plus simple. Il faut et il suffit de mobiliser son compte personnel de formation (CPF). Pour ce faire, il faut se rapprocher d’un organisme de formation agréé et disposer d’une ligne de crédit suffisante sur son compte personnel de formation. Quel que soit son travail quel que soit son métier ou son secteur d’activité, chacun a accès au bilan de compétences.

Le bilan de compétences : un outil au service du salarié

Le bilan de compétences est un outil à la disposition du salarié. Son objectif est de permettre à ce dernier de faire un point sur sa carrière professionnelle, voire de s’engager dans un projet de reconversion en bénéficiant d’un accompagnement par un organisme spécialisé. Démarche personnalisée faite à l’initiative du salarié, le bilan de compétences peut aussi se faire à l’initiative de l’employeur. En pareil cas, le salarié dispose de 10 jours pour accepter ou refuser la proposition de son entreprise.

Le bilan de compétences : pour faire le point sur sa situation professionnelle

Le bilan de compétences permet à un salarié ou à un actif de faire le point sur sa situation professionnelle. Pour ce faire, le salarié est amené à se pencher sur son passé professionnel et sur sa personnalité. Ceci lui permet de mieux appréhender la suite dans le cadre de son travail, voire entreprendre une reconversion.
Le bilan de compétences est réalisé par un prestataire extérieur n’appartenant pas à l’entreprise. Cette action va analyser les compétences et la personnalité du candidat pour lui permettre de bénéficier d’une meilleure évolution de carrière. Ce bilan peut aussi permettre au demandeur de changer d’orientation, d’emploi, voire de métier.

Le déroulement du bilan de compétences

Réalisé par un organisme agréé, le bilan de compétences est encadré par le Code du travail. Il comporte plusieurs entretiens d’une durée cumulative de 24 heures au maximum et se déroule sur plusieurs semaines. Tous les métiers peuvent faire l’objet d’un tel bilan réalisé par un professionnel.
Il se divise en trois phases. La phase préliminaire, qui va permettre, dès le premier entretien, de rappeler le cadre de la mission et en expliquer le déroulement au salarié. La seconde phase est la phase d’investigation. Cette phase va analyser l’ensemble de la carrière et des motivations du salarié, au besoin en utilisant des tests. Enfin, il y a la phase de conclusion, qui va se solder par la remise d’une synthèse écrite au salarié.

Est-ce que le bilan de compétences est réellement gratuit ?

Il ne faut pas confondre gratuité pour le salarié et totalement gratuit. En effet, dès lors qu’on fait appel à des intervenants extérieurs et à un prestataire de services, il y a forcément un coût. En fait, le prix du bilan de compétences, lorsqu’il est réputé gratuit n’est tout simplement pas à la charge des salariés.
Néanmoins, lorsque le bilan de compétences est à l’initiative de l’employeur, son coût reste à la charge de l’entreprise. Cette dernière bénéficiera bien entendu des aides de l’OPCO dont c’est la compétence.

Le coût d’un bilan de compétences

En moyenne, le coût d’un bilan de compétences standard se situe entre 1500 et 3000 euros. Chaque centre de formation fixe ses prix. En effet, ces bilans nécessitent l’intervention de professionnels spécialisés dans l’accompagnement de ce type d’action. Il faut dès lors financer ces parcours de formations.
Bien entendu il y a plusieurs possibilités pour mobiliser le financement nécessaire.

Les différents modes de financement d’un bilan de compétences

Lorsque c’est l’entreprise qui est à l’initiative du bilan de compétences, le financement du projet reste à sa charge. Il ne peut en aucun cas être imputé aux salariés concernés. Si cette démarche est un choix personnel du salarié, il a deux possibilités.
En premier, il peut avoir le projet de réaliser son bilan sur son temps de travail. À ce moment-là, il peut demander à l’employeur de réaliser son bilan de compétences dans le cadre du plan de développement des compétences de l’entreprise. Si l’entreprise accepte, le bilan de compétences sera gratuit pour le salarié.
En cas de refus, il pourra réaliser son projet en dehors de son temps de travail et mobiliser son compte personnel de formation (CPF) pour que ce bilan de compétences ne lui coûte rien.

Qu’est-ce que le compte personnel de formation (CPF) ?

Le compte personnel de formation (CPF) a remplacé le droit individuel à la formation (DIF) fin 2014. Depuis, les droits à formation des salariés sont décomptés en euros et non plus en heures. De plus, le compte personnel de formation CPF est étendu à l’ensemble des actifs, là où le DIF était prévu uniquement pour les salariés.

Le fonctionnement du compte personnel de formation (CPF) du salarié

Le compte personnel de formation (CPF) est ouvert au nom de chaque actif, y compris aux personnes en situation de handicap. Ce compte liste tous ses acquis en matière de formation tout au long de sa vie professionnelle. Il est provisionné tous les ans d’un montant qui peut aller jusqu’à 500 euros. Le montant versé est fonction de l’activité professionnelle de l’année précédente.
Ce compte permet à son titulaire de bénéficier d’une ou plusieurs formations de son choix.
Il est à noter que les droits du CPF du travailleur en situation de handicap sont plafonnés à 8 000 euros, contre 5 000 pour les autres salariés.

Savoir mobiliser son compte personnel de formation pour financer son bilan de compétences

Mobiliser son compte personnel de formation (CPF) consiste à demander à l’organisme gestionnaire de fiancer son action de formation. Or, le bilan de compétences est considéré comme un processus de formation. Cette mobilisation se fait en toute confidentialité. Il suffit de se rendre sur son compte personnel de formation et de faire valider l’action choisie.
Le coût de ce bilan sera automatiquement déduit de votre compte. Ceci vous permettra de réaliser gratuitement votre projet.

Choisir le bon organisme pour réaliser son bilan de compétences

Il faut cependant prendre garde. Le bilan de compétences ne peut être pris en charge par le compte personnel de formation (CPF) qu’à la condition que l’organisme chargé de l’accompagnement soit agréé. Bien entendu, il faut que le solde disponible de votre compte CPF soit suffisant. À défaut, le demandeur peut abonder les montants manquants.

Choisir le bon organisme de formation pour réaliser son bilan de compétences

Le choix de l’organisme chargé de l’accompagnement du projet de bilan de compétences est important. Cette structure doit être agréée. Si tel n’est pas le cas, le financement de la formation serait compromis.
C’est pourquoi faire un bilan de compétences avec ANAE RH permet de faire gratuitement votre bilan de compétences.
En effet, notre bilan de compétences ANAE RH est éligible au CPF. Vous pourrez donc mobiliser vos droits à formation pour le réaliser gratuitement. D’autres aides existent également, et du fait de notre agrément, vous pourrez également en bénéficier.

Que penser des bilans de compétences en ligne ?

Il convient en premier lieu de s’assurer que l’action envisagée est bien un bilan de compétences, et non un simple test de personnalité. Ensuite il faut vérifier que le centre de formation en ligne est agréé. Cela évitera une mauvaise expérience.
Bien entendu, notre organisme propose lui aussi un bilan de compétences en ligne. Éligible au CPF, il en devient totalement gratuit. L’avantage de réaliser un bilan de compétences en ligne est sa totale confidentialité. Cet aspect est important si vous envisagez une reconversion.

Puis-je avoir accès à un bilan de compétences gratuit si je suis demandeur d’emploi ou indépendant ?

Tant le demandeur d’emploi que l’indépendant peuvent faire financer leur bilan de compétences. Et peu importe le métier. Toutes les professions et tous les métiers sont concernés. Il suffit d’avoir acquis les droits nécessaires pour entreprendre ce parcours.
Bien entendu, là aussi l’action se fera sans bourse délier.

Faire son bilan de compétences avec pôle emploi

Lorsque le demandeur d’emploi est inscrit à pôle emploi, il peut bénéficier un bilan de compétences approfondi. Le financement en sera assuré par pôle emploi. Il suffit ainsi de demander un entretien avec son conseiller pôle emploi. Ce dernier aidera le salarié à réaliser sa demande de financement voire prendra cette démarche en charge.

Réaliser un bilan de compétences gratuit quand on est indépendant ou fonctionnaire

Le travailleur indépendant a lui aussi accès au bilan de compétences. Généralement ce dernier fait ce choix pour sécuriser son évolution de carrière et conforter son choix de vie. Lui aussi devra s’adresser à une entreprise agrée pour mener à bien ce parcours.
Il en va de même pour les fonctionnaires. Eux aussi sont inclus dans ce système de formation. Néanmoins avec un petit bémol. Le bilan de compétences ne leur est accessible qu’au bout de 10 ans de carrière au service de la fonction publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour aller plus loin
ANAE RH, votre cabinet spécialiste des ressources humaines, de la formation et du CPF

Nous utilisons des cookies sur notre site Web pour vous offrir l'expérience la plus pertinente en mémorisant vos préférences et les visites répétées. En cliquant sur «ACCEPTER», vous consentez à l'utilisation de TOUS les cookies.