Le blog

Le blog

Faire un bilan de compétences avec Pôle emploi

Comment faire un bilan de compétences avec Pôle Emploi ?
Article

Temps de lecture 6 min

Date de mise à jour le 17/03/2022

ANAE RH, le cabinet qui vous accompagne dans votre carrière

Auteur : ANAE RH

Expert ANAE RH

Table des matières

Tout demandeur d’emploi peut faire un bilan de compétences avec Pôle emploi. C’est une action de formation ouverte à chaque inscrit. Il n’est nul besoin que le demandeur d’emploi soit indemnisé. Il suffit de faire une demande en se rapprochant de son conseiller Pôle emploi.

Le bilan de compétences : une action de formation accessible à chaque actif

Le bilan de compétence est ouvert à chaque actif. Mais il est aussi accessible aux demandeurs d’emploi inscrits auprès de Pôle emploi. De plus, Pôle emploi est susceptible de prendre tout ou partie du financement en charge. Il se déroule en trois étapes et se réalise à l’aide d’un organisme de formation agréé. Un tel bilan a une durée maximale de 24 heures et il se déroule sur plusieurs semaines. Enfin un bilan de compétences se réalise sous forme d’entretiens.

La première étape du bilan de compétences : la phase préliminaire

La phase préliminaire du bilan de compétences est celle qui va permettre de définir les besoins du demandeur d’emploi. Mais cette étape va aussi permettre à l’organisme de formation professionnelle d’exposer au demandeur d’emploi la démarche qui va aboutir au bilan de compétences. Il lui sera aussi fait un exposé sur les outils d’évaluation qui vont être employés durant la procédure.

La seconde phase du bilan de compétences : une phase d’investigation

Cette phase va permettre de faire le point sur les motivations du demandeur d’emploi. Entretien par entretien, le candidat au bilan de compétences va analyser ses points forts et ses points faibles. Ainsi, le demandeur d’emploi avec l’aide du consultant va faire le point sur sa carrière. Ensuite, le demandeur d’emploi va pouvoir réfléchir à son avenir professionnel avant de tirer les conclusions de son bilan de compétences.

La troisième phase du bilan de compétences : la phase de conclusion

La troisième et dernière phase du bilan de compétences est la phase de conclusion. Elle donne lieu à une synthèse écrite de la part du consultant. Cette dernière est totalement confidentielle. Cette synthèse fait le point sur le déroulement du bilan de compétences. Elle peut également évoquer une reconversion professionnelle si cela fait partie du projet professionnel du candidat. Ce document peut aussi suggérer des actions de formation à entreprendre.

La prise en charge du bilan de compétences par Pôle emploi

Comme vous vous en doutez, le bilan de compétences n’est pas gratuit. Pôle emploi est en mesure de financer des actions de formation pour les demandeurs d’emploi. Une seule condition de base. Le demandeur d’emploi doit être inscrit. Nul besoin d’être indemnisé pour que le bilan de compétences soit pris en charge sur les fonds publics. Néanmoins, le demandeur d’emploi va devoir d’abord mobiliser son compte personnel de formation (CPF) avant de pouvoir bénéficier des aides. Pôle emploi interviendra uniquement si le solde de ce compte est insuffisant pour financer le bilan de compétences.

Faire sa demande de financement du bilan de compétences auprès de Pôle emploi

Il convient en tout premier lieu au demandeur d’emploi de se rapprocher de son conseiller Pôle emploi. En effet, il faut que Pôle emploi approuve le projet. Néanmoins, il faut savoir que Pôle emploi ne fait pas de bilan de compétences. C’est à vous de choisir votre organisme de formation. À défaut, Pôle emploi pourra vous diriger vers un organisme de formation avec lequel Pôle emploi travaille habituellement. Ainsi vous pourrez tout à fait faire un bilan de compétences avec ANAE-RH. Notre organisme est certifié Qualiopi et vous permet l’accès aux financements publics et aux fonds mutualisés.

Le financement du bilan de compétences par Pôle emploi : une mobilisation préalable du CPF

Pôle emploi intervient de manière subsidiaire. En effet, il faut que le demandeur d’emploi mobilise en premier son compte personnel de formation (CPF). Si le solde de ce compte est insuffisant, Pôle emploi interviendra par le biais de l’aide individuelle à la formation (AIF). Il s’agit d’un dispositif qui est ouvert à deux types de publics. Le premier est le public des demandeurs d’emploi. Le second public est celui titulaire d’un contrat de sécurisation professionnelle (CSP).
Le montant de l’AIF est de 8 000 euros au maximum. Ce montant est ramené à 5 000 euros dans le cas de demandeur d’emploi titulaire d’un contrat de sécurisation professionnelle (CSP). L’AIF est directement versée à l’organisme de formation. Bien entendu, le montant de cette aide est plafonné à hauteur du prix de la formation. Il convient de préciser que cette aide concerne uniquement le bilan de compétences. Elle ne peut être utilisée pour acheter du matériel ou pour rembourser des frais.

Faire une demande de bilan de compétences via l’abondement CPF

Dans l’ordre, le demandeur d’emploi doit réaliser une préinscription pour son bilan de compétences sur Mon Compte Formation. Lorsqu’il sollicite un cabinet de bilan de compétences, il a la possibilité de demander un financement à Pôle emploi. Son conseiller est averti immédiatemment via la plateforme KAIROS, et dispose de 10 jours pour donner une réponse favorable ou non.

Le maintien de l’ARE durant le bilan de compétences

Certes, Pôle emploi prend le coût du bilan de compétences en charge. Du moins lorsque le solde du compte personnel de formation du demandeur d’emploi ne le permet pas. Mais qu’en est-il des allocations-chômage pendant le déroulement de cette action de formation ?

Le sort des droits au chômage du demandeur d’emploi durant le bilan de compétences

Si le demandeur d’emploi est indemnisé au titre de l’allocation de retour à l’emploi (ARE) il va garder cette indemnisation pendant la durée du déroulement de son bilan de compétences. Il en va de même pour les titulaires du contrat de sécurisation professionnelle (CSP). Si la durée de l’action de formation dépasse la durée des droits à l’ARE, le demandeur d’emploi peut bénéficier de la rémunération de fin de formation (RFF). Cette allocation va prendre la place de l’ARE pour le reste de la durée de l’action de formation.

Le financement du demandeur d’emploi non indemnisé pendant le bilan de compétences

Le demandeur d’emploi en recherche d’emploi qui effectue un bilan de compétences avec Pôle emploi n’est pas pour autant démuni. En effet, selon sa situation, le demandeur d’emploi non indemnisé va toucher la rémunération de formation de Pôle emploi (RFPE). Il n’y a donc aucun obstacle à faire un bilan de compétences avec ANAE RH. Ce bilan sera éligible aux financements de Pôle emploi. Il suffit d’en parler à votre conseiller.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pour aller plus loin