Le blog

Le blog

Le bilan de compétences : un outil adapté au travailleur handicapé

Faire un bilan de compétences en tant que travailleur handicapé, comment ça marche ?
Article

Temps de lecture 5 min

Date de mise à jour le 01/10/2021

ANAE RH, le cabinet qui vous accompagne dans votre carrière

Auteur : ANAE RH

Expert ANAE RH

Table des matières

Le bilan de compétences est accessible à chaque salarié dans le cadre de son travail, y compris au travailleur handicapé. Ce dernier bénéficie d’aides spécifiques pour son projet, qu’il soit salarié, membre de la fonction publique, ou demandeur d’emploi. La seule condition est qu’il bénéficie de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH).

Le bilan de compétences au service du travailleur handicapé du secteur privé

La personne en situation de handicap titulaire d’une RQTH bénéficie d’aides lorsqu’elle est désireuse de réaliser un bilan de compétences. En effet, les entreprises sont tenues d’une obligation d’emploi des travailleurs handicapés (OETH). En contrepartie, des aides sont accordées à l’employeur pour encourager l’évolution professionnelle de ce personnel.

Le public éligible au bilan de compétences en tant pour travailleurs handicapés

Toute personne en situation de handicap et bénéficiant d’une reconnaissance RQTH délivrée par la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) est éligible à des aides spécifiques. Dans le secteur privé, c’est l’association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (AGEFIPH) qui est compétente.

Les aides accordées aux salariés titulaires d’une RQTH réalisant un bilan de compétences

Lorsqu’un employeur fait bénéficier un travailleur handicapé d’un bilan ou d’une action de formation, plusieurs financements sont envisageables.
En premier, il y a la possibilité de prise en charge par le plan de formation de l’entreprise. Mais, ce n’est pas la seule possibilité. L’opérateur de compétences (OPCO) de l’employeur dispose également de financements. L’AGEFIPH, apporte des aides à hauteur de 2000 euros en cas de réalisation d’un bilan de compétences. Cette aide peut se renouveler tous les 5 ans, voire plus, en cas d’évolution du handicap.

Le bilan de compétences chez les agents de la fonction publique reconnus travailleurs handicapés

Comme dans le secteur privé, la fonction publique encourage l’emploi d’agent en situation de handicap. Les concours d’entrée dans la fonction publique peuvent d’ailleurs être aménagés pour les impétrants titulaires d’une RQTH.

Le bilan de compétences des agents publics en situation de handicap

L’administration encourage énormément la carrière de ses agents titulaires d’une RQTH. Les actions sont nombreuses et chaque agent handicapé se voit proposer une aide pour réaliser son projet professionnel. Et notamment dans le cadre du maintien de l’emploi. Ainsi, chaque fonctionnaire, en situation de handicap ou non, a accès à un bilan de compétences, du moins s’il le souhaite.

Le bilan de compétences des travailleurs en situation de handicap dans la fonction publique : quelles aides ?

Le bilan de compétences de l’agent de la fonction publique fait, tout comme celui du salarié du secteur privé, l’objet d’une convention tripartite. Si cette action est proposée par l’administration, elle est financée sur les crédits de formation de son administration. Là encore, du fait de la reconnaissance de travailleur handicapé de l’agent, il existe des fonds complémentaires.
Aussi, le fond pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP). La encore, cet établissement public intervient, toutes autres aides déduites, pour financer un bilan de compétences à hauteur de 2000 euros.

Le bilan de compétences du travailleur en situation de handicap demandeur d’emploi

Malgré l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés, ceux-ci peuvent également avoir à affronter le marché du travail en tant que demandeur d’emploi. Là encore, un bilan de compétences peut permettre de relancer une carrière. Ce bilan peut aussi accompagner un projet de reconversion voire une validation des acquis de l’expérience (VAE).

La qualité de demandeur d’emploi titulaire d’une RQTH et le bilan de compétences

Les travailleurs handicapés peuvent également bénéficier d’un bilan de compétence mais aussi d’une action de formation chez Pôle emploi. Cette action est d’autant plus importante pour cette catégorie de salariés, qu’elle est confrontée à de plus grandes difficultés sur le marché de l’emploi.
Heureusement, Pôle emploi permet aux professionnels bénéficiaires d’une RQTH de réaliser des actions de type bilan ou formation. Ceci, afin de leur permettre de retrouver un nouveau poste ou de bénéficier d’une nouvelle orientation.

Le financement du bilan de compétences du demandeur d’emploi bénéficiaire d’une RQTH

Le salarié handicapé peut se faire financer son bilan de compétences par Pôle emploi. Et pour en bénéficier, il n’est nul besoin d’être bénéficiaire d’un revenu de remplacement. La simple inscription auprès de Pôle emploi suffit pour pouvoir bénéficier d’un bilan de compétences. Il sera financé par cet organisme.

Comment se déroule le bilan de compétences du bénéficiaire d’une RQTH

La personne en situation de handicap bénéficie du même bilan de compétences que les autres. Il se déroule sur 24 heures au maximum. Elle bénéficie du même accompagnement que les autres actifs. Néanmoins, son état de santé sera pris en considération pour réaliser ce projet.

La procédure classique du bilan de compétences est applicable à tout actif affecté d’un handicap

Il n’y a aucune différence de procédure. Comme ses collègues, le salarié ou l’agent handicapé fera son bilan en trois étapes : la phase préliminaire, la phase d’investigation et la phase de conclusions. Tout comme ses pairs sans soucis de santé, la personne en situation de handicap pourra sécuriser sa carrière. Bien entendu, son état de santé sera pris en compte, si besoin est.
Ainsi, notre bilan de compétences s’adapte au travailleur handicapé.

Le rôle de CAP emploi dans la vie professionnelle des salariés handicapés

CAP Emploi est un organisme d’accompagnement des personnes en situation de handicap. Il est spécialisé dans l‘accompagnement des personnes handicapées demandeuses d’emploi. Ces personnes ne sont pas obligatoirement inscrites parallèlement chez Pôle emploi. Il y a près d’une centaine d’associations labellisées CAP Emploi en France. Ces organismes sont financés par l’AGEFIPH. Leur rôle est d’accompagner les actifs en situation de handicap.
Ces organismes sont destinés à apporter aide et conseil à leur public. Bien entendu, ils peuvent également aider leurs bénéficiaires à réaliser des bilans de compétences. Ensuite, ils les aident à construire leur projet professionnel et à sécuriser leur parcours dans leur emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour aller plus loin
ANAE RH, votre cabinet spécialiste des ressources humaines, de la formation et du CPF

Nous utilisons des cookies sur notre site Web pour vous offrir l'expérience la plus pertinente en mémorisant vos préférences et les visites répétées. En cliquant sur «ACCEPTER», vous consentez à l'utilisation de TOUS les cookies.