Le blog

Le blog

La bonne méthode pour se reconvertir professionnellement

Comment bien choisir sa reconversion ? 6 conseils avant de vous lancer !
Article

Temps de lecture 7 min

Date de mise à jour le 06/09/2021

ANAE RH, le cabinet qui vous accompagne dans votre carrière

Auteur : ANAE RH

Expert ANAE RH

Table des matières

En route pour un nouvel emploi.
Bien choisir sa reconversion professionnelle est essentiel pour trouver un métier en accord avec ses compétences et entamer une nouvelle vie professionnelle. Néanmoins, une reconversion professionnelle accompagnée d’un changement de métier ne s’improvise pas. Le but premier est de choisir une formation qui vous convient pour réussir votre reconversion.

Bien choisir sa reconversion professionnelle : se poser les bonnes questions

Bien vue par les 2/3 des DRH, une reconversion professionnelle doit correspondre à un vrai choix de vie, mais doit aussi vous permettre de vous intégrer dans le monde du travail et donner un second souffle à sa carrière.

Une vie professionnelle enfin en accord avec vos souhaits

Dès lors que le choix du nouveau métier implique sans doute une formation complémentaire, il faut s’interroger sur les motivations profondes de ce projet professionnel. Si votre projet professionnel correspond à une de vos passions, le domaine choisi ne vous est pas inconnu et vous savez dès lors ce qu’il vous apporta.

Trouver sa voie parmi tous les métiers accessibles en reconversion professionnelle

Trouver sa voie oblige à réaliser une introspection. Il faut s’interroger sur son activité dans le futur et sur ce que cette activité va réellement vous apporter. Certes, on peut trouver un test sur Google, mais cela ne permet pas de vraiment cerner son futur métier. Vous devrez impérativement passer par un bilan, que ce soit un bilan de compétences ou un bilan d’orientation.

Se tourner vers un secteur qui recrute pour booster sa reconversion professionnelle

Aucun choix de reconversion ne vous mènera vers le succès si le métier ou le secteur visé est bouché.

Les métiers qui recrutent et offrent de bonnes perspectives de reconversions rapides

De nombreux métiers recrutent et notamment dans le service à la personne. Les auxiliaires de vie sociale, les ambulanciers et le personnel soignant sont très recherchés. Devenir assistante maternelle offre également de très bons débouchés.
Le secteur du bien-être a également le vent en poupe. Les naturopathes sont de plus en plus demandés.
L’informatique est un secteur qui lui aussi offre de nombreux emplois à tous les niveaux. Se reconvertir en community manager ne peut que mener une carrière au succès. D’ailleurs le domaine du numérique, web y compris, est très dynamique en matière d’emploi. Il en va de même pour le secteur de l’immobilier.

Prendre un second élan professionnel dans la fonction publique

Certains métiers de la fonction publique sont accessibles sans concours. Il s’agit notamment des ATSEM. C’est une opportunité à saisir. D’autres carrières ne peuvent que s’embrasser en passant par un concours. Certains d’entre eux subordonnent l’inscription à la détention de certains diplômes ou à un niveau certifié par une validation des acquis de l’entreprise (VAE). Celle-ci peut se réaliser à l’occasion d’un bilan de compétences. De plus, cela permet d’effectuer une reconversion sans passer par la formation.

Faire un point avec un bilan de compétences ou un bilan d’orientation

On peut certes demander à Pôle emploi ou à l’Apec de réaliser un conseil en évolution professionnelle. Néanmoins, il est préférable de se diriger vers un bilan, qu’il soit de compétences ou d’orientation.

Le bilan de compétences : l’outil idéal pour une reconversion professionnelle réussie

Le bilan de compétences est un outil permettant de faire le point sur une carrière professionnelle. Il est gratuit dès lors qu’il est réalisé par un organisme de formation agréé. Dans ce cas, il est pris en charge par le Compte professionnel de formation (CPF).
Si c’est votre entreprise qui le demande, il sera pris en charge par l’OPCO et se fera sur votre temps de travail. À défaut, il vous faudra le réaliser sur vos congés ou encore en dehors de vos heures de travail si vous choisissez un bilan de compétences à réaliser en distanciel.

Le bilan d’orientation : un autre outil pour faire le point avant de se reconvertir

Le bilan d’orientation est accessible aux salariés juniors. Il faut avoir moins de 5 ans d’expérience professionnelle. Ce point professionnel doit permettre à une personne de se réorienter pour changer de profession. Cela l’aidera à choisir la bonne formation pour embrasser une nouvelle profession.

Tirer les leçons de son bilan pour enfin trouver sa voie professionnelle

Les bilans réalisés, il convient de concrétiser sa reconversion et de choisir le métier qui sera exercé à l’avenir. D’autre part, il faudra se donner les moyens de cette reconversion.

S’assurer que les conditions requises pour le nouveau départ sont accessibles

Se reconvertir professionnellement signifie choisir une nouvelle vie. De ce fait, il convient de mettre sa reconversion professionnelle en œuvre le plus rapidement possible. Il ne faut pas laisser traîner le projet. Il faut profiter de cette période où la motivation est à son apogée. En d’autres termes, il faut garder le cap.

Déterminer les actions à entreprendre pour concrétiser sa reconversion professionnelle

Si vous avez opté pour le bilan de compétences, vous avez très certainement validé un parcours de formation et choisi l’organisme de formation susceptible de vous les délivrer. Vous vous êtes peut-être aussi inscrit à des cours pour compléter vos compétences professionnelles.
À défaut, il convient de le faire rapidement pour ne pas être victime d’une baisse de motivation.

Réussir sa reconversion professionnelle en entreprenant une formation

Il est certes possible de donner un second souffle à sa carrière sans passer par une nouvelle formation. Mais il ne faut pas se leurrer. Dans la plupart des cas, le passage par une formation ou au moins par une VAE est indispensable pour mener à bien ce nouveau projet.

Bien choisir sa nouvelle formation pour être en adéquation avec son nouveau métier

Bien sûr, il ne s’agit pas de faire des années d’études, même si cette option peut être envisagée. On peut retourner sur les bancs de l’école peu importe l’âge.
Si une validation des acquis en entreprise n’est pas encore faite à ce stade, il convient de démarrer par là. Une fois cette opération menée à bien, il convient de faire la liste des formations compatibles avec le nouveau projet.

Vérifier que la formation débouche sur un diplôme reconnu par les entreprises

Une formation qui débouche même sur un diplôme rutilant, mais qui n’est pas reconnu par les entreprises du secteur visé ne sert à rien. Il convient donc en premier de se renseigner sur la valeur de la formation. C’est la règle de base en matière de reconversion professionnelle.
Enfin, il y a un dernier point à vérifier, c’est le financement de la reconversion professionnelle. En effet, une formation, surtout délivrée par une école privée ou un organisme de formation peut être chère. Il faut ainsi vérifier son éligibilité aux financements du Compte professionnel de formation.Dans certains cas, la souscription d’un prêt peut s’avérer nécessaire pour mener à bien sa reconversion professionnelle.

Consolider son projet de reconversion professionnelle en l’adaptant à sa vie

Pour que le projet de reconversion débouche sur le bon métier, encore faut-il que cette reconversion professionnelle s’intègre dans tous les secteurs de votre vie. Aussi faut-il choisir une formation finançable par le Cpf (Compte professionnel de formation). L’organisme de formation choisi vous confirmera ce point.

L’aspect financier d’une reconversion professionnelle précédée d’une formation : le recours au CPF

Choisir un nouveau métier et devoir passer par un organisme de formation ou encore une école demande des moyens financiers. Si la reconversion passe par pôle emploi, certaines formations seront directement financées par cette structure.
Si c’est un choix personnel fait lors d’une démission ou en dehors des structures de pôle emploi, le Compte professionnel de formation (Cpf) va pouvoir intervenir.

Le choix d’une reconversion doit être compatible avec le rythme des cours de la formation envisagée

La formation choisie, il convient de se poser la question du rythme de cette formation. Ainsi il faut arbitrer entre une formation dans un centre ou une formation à distance. Il faut savoir que la plupart des DRH des entreprises ne font aucune distinction entre un diplôme acquis à distance ou préparé dans un organisme de formation.

Profiter de son passage en centre de formation pour étendre son réseau professionnel

Les cours, surtout en présentiel, doivent être mis à profit pour étendre son entregent professionnel. Il ne faut pas hésiter à distribuer son CV à toutes les entreprises, y compris au centre de formation. D’autre part, si on s’approche de la fin du cursus, il convient de se mettre en recherche d’emploi. En effet, et surtout si vous vous reconvertissez dans un secteur porteur, les entreprises ont tendance à guetter les sorties de formation. Certes certaines exigent le diplôme pour l’attribution d’un poste là où d’autres proposent des emplois alors que la formation nécessaire au nouveau projet professionnel est toujours en cours. Un poste peut tout à fait se présenter et ce serait dommage de rater l’opportunité de démarrer sa nouvelle vie professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour aller plus loin
Partager cet article
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur pocket
Thématiques associées :
Articles du blog à la une
Articles récents :
Passer un cap
Besoin d'échanger ?
ANAE RH, votre cabinet spécialiste des ressources humaines, de la formation et du CPF

Nous utilisons des cookies sur notre site Web pour vous offrir l'expérience la plus pertinente en mémorisant vos préférences et les visites répétées. En cliquant sur «ACCEPTER», vous consentez à l'utilisation de TOUS les cookies.