Le blog

Le blog

Comment mettre en place un projet professionnel ?

Comment mettre en place un projet professionnel ?
Article

Temps de lecture 7 min

Date de mise à jour le 29/11/2021

ANAE RH, le cabinet qui vous accompagne dans votre carrière

Auteur : ANAE RH

Expert

Table des matières

Concevoir un projet professionnel ne s’improvise pas. Quel que soit le secteur d’activité ou le métier, il faut fixer un objectif professionnel. Ensuite, il convient d’établir un plan et procéder par étapes. Ce projet peut se mettre en place à tout moment dans une carrière. L’idéal est d’élaborer ce futur parcours lorsqu’on est étudiant. Mais c’est malheureusement rarement le cas.

Qu’est-ce qu’un projet professionnel : définition et objectifs

Le projet professionnel peut se mettre en place à n’importe quel moment. Que vous soyez étudiant, en milieu de carrière ou encore à l’aube de la retraite, avoir un plan de carrière permet de se situer dans sa vie, mais aussi dans le monde du travail.

La définition du projet professionnel : un choix personnel

Un projet professionnel est avant tout un projet personnel. Il s’agit, pour une personne de se construire un plan de carrière pour avancer dans la vie. C’est quelque chose qui se construit étape par étape et qui est souvent précédé par un bilan de sa vie, de sa formation et de son expérience. Il s’agit de projets généralement à long terme. Ils doivent être bien réfléchis. Il faut savoir prendre son temps.
D’autre part il ne faut négliger aucune piste et rassembler toutes les informations possibles. Enfin, il ne faut pas brûler les étapes. Par ailleurs, il ne faut pas hésiter à se faire conseiller par des professionneles. Néanmoins, il est important de prendre également l’avis de son entourage et de sa famille. La réussite est à ce prix.

Les objectifs du projet professionnel : un plan de carrière

L’objectif d’un tel projet est de se projeter dans l’avenir, certes, principalement professionnel, mais pas uniquement. En effet, avoir un poste de travail n’est pas une fin en soi. La plupart d’entre nous sont désireux de se projeter dans l’avenir, et de se fixer des objectifs afin d’assurer son développement professionnel mais aussi personnel.
En fait, c’est l’art de se mobiliser pour se construire son avenir. Mais c’est aussi l’art de s’en donner les moyens.

À quel moment de sa carrière faut-il établir son projet professionnel ?

L’idéal est de construire son projet professionnel le plus tôt possible. Certes, ce n’est pas parce que le projet professionnel n’est pas encore construit au stade des études ou de la recherche d’emploi, qu’il n’est plus possible de se construire un projet de carrière professionnelle. Un tel projet peut être conduit tant durant les études, que pendant son parcours salarié voire, pourquoi pas, à l’aube de la retraite. Il n’est jamais ni trop tôt ni trop tard pour se lancer dans de tels projets.

Construire son projet professionnel au stade des études

C’est le moment idéal pour construire un projet de vie et de définir son orientation professionnelle. Néanmoins, rares sont les étudiants qui ont déjà une idée précise de leur future évolution professionnelle. Et c’est dommage, puisque c’est à ce moment que les étudiants ont accès aux divers stages susceptibles de développer leurs compétences. Mieux, un stage bien choisi dans une entreprise performante peut aboutir sur un premier job déterminant pour la suite de la carrière. Malheureusement, à l’aube de sa vie professionnelle, l’étudiant n’a pas toujours les informations ni la motivation nécessaires pour construire un projet professionnel adapté. Il est surtout dans la recherche de son premier job. En fait, l’étudiant est dans sa première approche du monde de l’entreprise.

Les projets professionnels élaborés en cours de carrière

Souvent c’est en cours de carrière que les salariés trouvent leur voie. En effet, l’expérience dans l’entreprise et souvent une ou des formations complémentaires permettent au salarié d’avoir un meilleur aperçu de sa situation professionnelle. De plus, à ce stade-là, le salarié a l’expérience et les informations nécessaires pour mener à bien un projet professionnel précis.
Mieux, il a aussi les réseaux nécessaires pour le faire. De plus, il a une meilleure connaissance des différents métiers mais aussi des actions à mettre en place. Enfin, il est fort de ses expériences professionnelles dans une ou plusieurs entreprises. En définitive, il n’est plus dans la même situation que lors du choix de son premier job.

Les préalables à l’élaboration de son projet professionnel : les points à ne pas négliger

En fait, il y a une marche à suivre pour la construction de son projet professionnel. Il faut se questionner sincèrement. Et ceci quels que soient sa situation et son stade de déroulement de carrière.
Il existe des outils pour aider à faire le point sur sa situation. Et il ne faut pas hésiter à s’en servir. Ils sont gérés par des professionnels spécialisés dans l’accompagnement de ce type de projets. De surcroît, il existe des aides pour les financer.

Le bilan de compétences : un outil performant pour élaborer un projet professionnel objectif et sérieux

Le bilan de compétences est certainement le meilleur outil pour mener à bien un tel projet. C’est une action éligible au compte personnel de formation. Il s’agit d’un bilan réalisé avec un professionnel et qui permet de faire le point sus ses acquis, ses compétences, mais aussi sa motivation et ses objectifs. Ainsi, faire un bilan de compétences va donner les moyens d’affiner et de concrétiser son projet professionnel.
De plus, ce bilan de compétences permet d’envisager des actions complémentaires de formation pour mieux atteindre le but fixé.
Il s’agit donc d’un outil à ne pas négliger. De plus, il peut être financé par l’employeur. À défaut, ce bilan peut être pris en charge par son compte personnel de formation. Toujours est-il qu’il existe des moyens pour financer ces projets, y compris, le cas échéant, les formations complémentaires éventuellement nécessaires.

Valider son projet professionnel en tenant compte du secteur visé et de l’employabilité du métier visé

Une autre étape, des plus importantes, est la validation de son projet vis-à-vis de la situation de l’emploi dans la profession convoitée. En effet, se fixer un objectif de carrière est une excellente chose, et cela à quelque moment que ce soit.
Néanmoins, de tels projets doivent être validés par les possibilités professionnelles existantes sur le marché du travail. En effet, il faut rester conscient que le but de cette action est d’arriver à la meilleure insertion professionnelle possible. Certes, ces projets peuvent très bien viser l’évolution du parcours dans l’entreprise actuelle.
En fait, il n’est nul besoin de changer d’emploi ou de métier. L’ascension dans la hiérarchie ne signifie pas forcément qu’il faille changer de société et de secteur.
Bien entendu, si le salarié est en recherche d’emploi, ce type de projet est encore plus important. En revanche,dans ce cas, pôle emploi ou l’APEC dispose d’outils et de financements adaptés. Ainsi, ces structures pourront aider le demandeur d’emploi à se réinsérer dans le monde du travail.

Faire la synthèse des expériences, des connaissances et des informations acquises pour valider son projet professionnel

Une fois les informations récoltées et l’introspection réalisée, le salarié est prêt à concrétiser son projet. Bien entendu, si ce projet nécessite une formation complémentaire, le salarié pourra la suivre en se servant de son compte personnel de formation (CPF). En effet, autant un étudiant peut continuer sa formation initiale, autant un salarié titulaire d’un poste de travail va avoir plus de difficultés pour compléter sa formation. Néanmoins, il ne faut pas négliger la piste du plan de développement des compétences de l’entreprise dans laquelle on exerce son activité.

Réaliser une validation des acquis de l’expérience (VAE) pour changer de métier ou d’entreprise

Il peut être opportun de faire une validation des acquis de l’expérience (VAE) pour changer de métier ou d’entreprise, voire tout simplement pour monter en compétences. En effet, une VAE n’est pas un nouveau diplôme, c’est simplement la validation officielle d’un diplôme. Or, une reconnaissance officielle d’une formation ou d’un diplôme va booster un parcours professionnel.
Elle va également permettre de consolider les bases d’une évolution professionnelle dans l’entreprise. Mais elle va aussi rassurer un éventuel employeur en cas de changement d’emploi suite à la mise en œuvre de ce projet professionnel.
En définitive, cette action va permettre une clarification de la situation professionnelle de la personne. Et c’est un atout majeur dans l’évolution d’un plan de carrière.

La dernière étape de la construction d’un projet professionnel : en parler à son entourage

Cette étape peut sembler surprenante, mais elle est importante. En effet, si pour la personne concernée, les objectifs professionnels semblent clairs, un avis extérieur est important. Bien entendu, les consultants rencontrés lors de l’éventuel bilan de compétences sont justes. Néanmoins, l’avis de l’entourage est important. En effet, ce changement de parcours est censé correspondre aux aspirations profondes de l’impétrant. Néanmoins, ses ambitions professionnelles concernent également sa famille et son entourage proche. Et ces derniers sauront apporter les modulations et les éventuelles mises en garde nécessaires. Et c’est la voie ouverte vers de nouveaux succès professionnels et sans doute de grandes réussites.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pour aller plus loin
ANAE RH, votre cabinet spécialiste des ressources humaines, de la formation et du CPF

Nous utilisons des cookies sur notre site Web pour vous offrir l'expérience la plus pertinente en mémorisant vos préférences et les visites répétées. En cliquant sur «ACCEPTER», vous consentez à l'utilisation de TOUS les cookies.