Le blog

Le blog

Comment trouver un métier qui nous plaît ? 5 conseils

5 conseils pour trouver le métier qui vous plaît avec ANAE RH
Article

Temps de lecture 8 min

Date de mise à jour le 16/11/2021

ANAE RH, le cabinet qui vous accompagne dans votre carrière

Auteur : ANAE RH

Expert ANAE RH

Table des matières

Nous voudrions tous trouver le métier qui nous plaît. Néanmoins, beaucoup estiment que c’est difficile de trouver le bon métier. Ils ont peur de choisir le mauvais parcours professionnel.
Or, trouver le job de ses rêves n’est pas inaccessible. Des choix judicieux, un test de personnalité, des études bien menées, avec ou sans bac chacun peut trouver le travail qui lui plaît. Exercer un métier plaisant dans le monde du travail est à la portée de chacun.

Bien se connaître pour trouver le métier de ses rêves

Pour trouver le métier qui nous plaît, il nous faut déterminer en premier notre personnalité. En effet, l’emploi exercé engage une partie importante de la vie. L’idéal est de commencer à y réfléchir tôt pour clarifier ses idées.
Ainsi, même les collégiens ont tout intérêt à faire un test d’orientation très vite. Les résultats et réponses de ce test pourront leur servir de guide pour choisir une formation générale ou se diriger vers un parcours en alternance.

Passer un test d’orientation ou de personnalité pour trouver le métier idéal pour faire carrière

Le test d’orientation est la base pour trouver son métier. Il va donner un aperçu de la personnalité de la personne testée. Il va aussi permettre d’avoir une idée de la ou les formations à suivre pour aviver à la profession convoitée.
Ce test va aussi donner un aperçu des aptitudes de la personne. Néanmoins, et notamment pour les collégiens et les lycéens, ces tests ne sont qu’un des aspects de la question. Comme pour les adultes ou les personnes en reconversion, ce sont des indicateurs qui permettent d’évaluer une situation.

Identifier ses centres d’intérêt pour trouver le métier de ses rêves

Si les jeunes ont le choix entre de nombreux métiers, il faut qu’ils prennent conscience que travailler doit être une activité qui fasse plaisir. À défaut, ils risquent de faire un mauvais choix.
Ainsi, en combinant ses centres d’intérêt et les résultats des tests d’orientation, chaque personne peut s’en servir pour déterminer son futur métier ou au moins le secteur dans lequel il souhaite exercer son futur métier.

S’interroger sur son rapport au travail et ses choix de vie

Ce questionnement est un élément souvent méconnu du choix du métier idéal. Il faut s’interroger sur la place du travail dans son projet de vie.
Quelle place veut-on accorder au travail par rapport à sa vie personnelle. L’orientation professionnelle et le choix de la future profession dépendront de ces réponses. Elles doivent servir de guide aux jeunes comme aux moins jeunes pour choisir leurs études ou leurs formations, qu’elles soient en alternance ou non.

Faire carrière dans une entreprise pour asseoir une situation professionnelle

La vie en entreprise est sécurisante. Pour ceux qui ont besoin du caractère sécurisant d’un emploi stable, d’une carrière professionnelle stable, la formation initiale ou par alternance se tournera vers des métiers de production, d’administration de gestion ou encore de management.
Mais les résultats des questionnaires peuvent démontrer le côté indépendant de la personne appelée à choisir son métier. Ainsi, il vaut mieux suivre une formation qui va permettre de travailler pour son propre compte. De plus, la plupart des métiers peuvent s’exercer en indépendant.

À la recherche de l’indépendance pour exercer son métier et ses compétences

Ouvrir son entreprise est à la portée de tout le monde. Ainsi chacun peut exercer le métier qui lui plaît. Cependant, pour démarrer une entreprise, il vaut mieux avoir un peu d’expérience ou une formation dans le secteur du métier choisi. De plus, quelques études en gestion sont incontournables.
Néanmoins, cette option permet de cumuler un job passion et des velléités d’indépendance dans la gestion de sa carrière professionnelle dans le futur. C’est une piste à explorer. Mais c’est aussi un choix de vie.

Se renseigner sur les métiers existants pour trouver la bonne orientation

Pour trouver le métier idéal, il est bon de connaître toute la palette des métiers. Si les conseils du centre de documentation et d’information (CDI) peuvent aider collégiens et lycéens, pour les adultes, c’est pôle emploi va remplir cette fonction. L’APEC va, elle, exercer cette fonction s’il s’agit de cadres. Le fichier ROME des métiers peut également fournir des idées de métiers.

Recenser les métiers existants en relation avec ses compétences et son projet de formation

L’étape suivante consiste à cibler les métiers qui correspondent à la fois à ses centres d’intérêt et à son projet de formation professionnelle. Il ne faut pas hésiter à établir une liste de ces métiers. Ce sera un excellent guide pour choisir la future carrière professionnelle.
Les professions ainsi sélectionnées doivent pouvoir être mises en parallèle avec son projet de vie. Les métiers qui vont rester une fois ces croisements réalisés, seront tout simplement à classer dans la catégorie des métiers de rêve.

Étudier les possibilités d’emploi et de carrière pour ces métiers

Le métier choisi, il faudra se poser la question des débouchés de la profession choisie. En effet, le secteur correspondant doit permettre de trouver du travail et de gagner sa vie en offrant suffisamment de débouchés.
Il faut également vérifier les perspectives de carrière donc choisir des métiers qui recrutent. Cet élément est toujours à garder en ligne de mire. Et ceci dès le stade du choix de la formation.

Trouver le métier de ses rêves dans le cadre d’une reconversion

Trouver le métier dans lequel on va se plaire est sans doute un peu plus simple dans le cadre d’une reconversion. En effet, la personne qui en situation de reconversion sait déjà ce qui ne lui convient pas. Elle dispose déjà d’une expérience dans le monde du travail. En général, elle a une idée déjà relativement précise de ce qu’elle souhaite, de l’emploi et de la vie dont elle rêve.
Plusieurs outils sont à sa disposition pour affiner son choix. L’idéal est de commencer par un bilan de compétences pour avoir une idée des possibilités en fonction de la situation de la personne qui souhaite se reconvertir.

Le bilan de compétences et la VAE : la recherche d’un métier dans le cadre d’une reconversion

Faire le bon choix est plus simple à ce stade de sa carrière. Cependant, pour élargir l’éventail des possibles, un bilan de compétences s’impose.
Cet outil va permettre au professionnel de faire un point sur son expérience professionnelle et sur ses compétences. De plus, il pourra bénéficier des conseils avisés d’un professionnel de la formation pour mener sa reconversion à bien.
Mieux, des formations complémentaires peuvent lui être proposées pour enfin pouvoir exercer le métier de ses rêves. Bien entendu, ces formations peuvent se faire en mobilisant le compte personnel de formation (CPF).Bien entendu, un bilan de compétences peut se faire en ligne.Néanmoins, il est tout à fait possible de trouver un métier sans diplôme.

Se reconvertir dans un nouveau métier sans formation professionnelle complémentaire

Il est tout à fait possible d’envisager une reconversion et d’enfin trouver une activité à exercer avec plaisir. Si les idées ne manquent pas en général, il faut néanmoins les concrétiser. La personne peut opter pour une validation des acquis de l’expérience (VAE).
Ce processus consiste en l’officialisation d’un diplôme qui est uniquement basé sur l’expérience professionnelle du candidat. Ce ne sont pas de nouvelles études. Et ce n’est pas une nouvelle formation.

Ne pas avoir peur et oser se lancer dans un nouveau parcours professionnel avec une reconversion

La peur de l’échec peut nous paralyser. Elle peut aussi nous faire différer une reconversion professionnelle dans des métiers qui pourtant serait dans nos compétences. Or, poursuivre son rêve et exercer une profession qui nous plaît nécessite de se lancer à l’assaut d’un job voire d’un monde peu connu. Il faut dès lors faire un choix et se mettre au travail pour pouvoir changer de métier.

Oser réaliser son rêve en embrassant un nouveau métier dans son parcours professionnel

Les étapes sont-elles bien suivies et bien préparées ? Les éventuelles formations et études complémentaires suivies ? Les images négatives chassées de votre esprit ? Si toutes les réponses à cette liste sont oui, il est temps de se lancer dans l’activité choisie.
Il faut se mettre à la recherche du nouvel emploi. Le job convoité est forcément à votre portée, votre nouvelle vie aussi. Mais il faut assurer ses arrières. Néanmoins, lorsqu’une reconversion se fait dans un job passion, l’échec est peu probable du fait de la motivation. Cette dernière est forcément plus forte dans cette situation.

Choisir un nouveau métier en assurant ses arrières dans le cadre d’une reconversion professionnelle

Changer de vie professionnelle ou changer de vie tout court dans le cadre d’une reconversion nécessite d’assurer ses arrières. Il faut prévoir un plan B. L’une des possibilités est de garder un emploi à temps partiel afin de ne pas perdre totalement son travail en cas de souci. Si tous ces conseils sont bien suivis, le succès sera forcément au rendez-vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pour aller plus loin
ANAE RH, votre cabinet spécialiste des ressources humaines, de la formation et du CPF

Nous utilisons des cookies sur notre site Web pour vous offrir l'expérience la plus pertinente en mémorisant vos préférences et les visites répétées. En cliquant sur «ACCEPTER», vous consentez à l'utilisation de TOUS les cookies.