Le blog

Le blog

Comment parler de son expérience professionnelle pendant une VAE
Comment parler de son expérience professionnelle lors d'une VAE ? Les conseils d'ANAE RH.
Article

Temps de lecture 5 min

Date de mise à jour le 11/10/2021

ANAE RH, le cabinet qui vous accompagne dans votre carrière

Auteur : ANAE RH

Expert ANAE RH

Table des matières

Pour mettre toutes les chances de son côté dans le cadre d’une VAE, il faut savoir comment parler de son expérience professionnelle. Ainsi, il faut dérouler ses expériences et compétences professionnelles, comme s’il s’agissait d’un entretien d’embauche pour un poste dans une entreprise.

Structurer logiquement son parcours professionnel pour parler de son expérience

La présentation du parcours professionnel doit être logique. Elle doit être structurée et surtout elle doit s’adapter au diplôme convoité par la procédure de VAE. Bien entendu, l’expérience doit être valorisée.

Utiliser la bonne méthode pour valoriser son expérience professionnelle

L’ensemble des consultants mais aussi des recruteurs estiment qu’il faut utiliser la méthode dite de l’entonnoir. En fait, parler de son expérience professionnelle pour une VAE se fait de la même façon que lors d’un entretien d’embauche.
Finalement, faire valider son diplôme sur la base de la validation des acquis de l’expérience c’est un peu comme viser un nouveau poste. Méthode, valorisation du parcours professionnel et motivation sont les clés de la réussite.

La méthode de l’entonnoir pour parler de son parcours professionnel

Cette manière de présenter son expérience lors d’un entretien est très simple. Le candidat commence par présenter la ou les entreprises dans lesquelles il a été employé. Il convient de commencer par la mission la plus récente. Puis l’impétrant va décrire ses fonctions exactes. Enfin, le candidat à la VAE va indiquer quelles sont les compétences qu’il a acquises dans le cadre de ce travail.
Il convient de noter que les expériences doivent être présentées de la plus récente à la plus ancienne.

Bien détailler ses expériences professionnelles pour bien expliquer son parcours

Il faut bien être conscient que la validation des acquis de l’expérience est centrée sur l’expérience du salarié et non sur sa formation. Si la motivation compte elle aussi, il faut garder à l’esprit que le projet est axé sur les acquis professionnels. Les qualités du salarié n’entrent pas en compte. Le but de la VAE est l’acquisition d’un nouveau diplôme.

Les erreurs à ne pas commettre lors de l’entretien : conseils pour valoriser son parcours

Il ne faut jamais parler en mal de son travail ou de son entreprise lors d’un entretien. C’est contreproductif et cela va affaiblir votre candidature. Par contre, il convient de détailler chacune de vos missions. Bien entendu, ces descriptions doivent être objectives. Le but de l’entretien est de valider votre parcours professionnel pour obtenir votre nouveau diplôme par VAE, pas d’obtenir un nouvel emploi.

Savoir valoriser l’intégralité son expérience professionnelle

Lorsque le candidat à la VAE détaille son expérience, il doit savoir la valoriser. Ce faisant, il ne s’agit pas de transformer un stage en véritable mission de travail. L’impétrant doit rester objectif, mais bienveillant avec lui-même. Et il ne doit pas oublier la finalité de l’entretien : faire une VAE pour justifier son expérience professionnelle.

La présentation étape par étape du parcours professionnel

Il s’agit de ne négliger aucune étape. Cette présentation doit se faire dans l’ordre chronologique inversé. En effet, c’est l’expérience la plus récente qui est la plus intéressante. En effet, elle permet de connaître tout de suite la situation exacte du candidat.
Cette façon de faire permet également à l’interlocuteur d’évaluer le niveau professionnel du candidat. En effet, le poste le plus récent est généralement le plus élevé.

Sélectionner ses expériences professionnelles pour parler de son parcours

Il est tout à fait possible de sélectionner uniquement certaines expériences professionnelles pour sa VAE. Mais ce n’est pas toujours souhaitable. En fait, cela dépend de la consistance de son trajet professionnel. Un salarié qui a des années d’expérience va pouvoir choisir les compétences qu’il souhaite développer. Bien entendu, celui qui n’a que quelques années de travail à son actif ne pourra s’offrir ce luxe.

Savoir faire le tri de ses compétences et expériences en entreprise

Lorsque la somme des expériences en entreprise peut être trop importante pour présenter chacune à part, il convient de sélectionner les éléments les plus pertinents. En effet, lorsqu’on vise un diplôme par la voie de la validation des acquis de l’expérience, certains éléments peuvent s’avérer superfétatoires. Ainsi, pour réaliser un tri efficace, il faut se baser sur le référentiel du diplôme convoité.
Ainsi, toute rubrique qui ne fait pas partie du référentiel peut être omise.

Parler de toutes ses expériences en entreprise en cas de besoin

Un salarié en début de carrière aura moins de missions et d’expériences professionnelles. Or, dans le cadre de la validation des acquis de l’expérience, la motivation n’est pas un élément dont il sera tenu compte.
Dans ce cas très précis, il faudra détailler point par point, chaque poste occupé et chaque mission accomplie. Il faudra soigneusement veiller à recouvrir chaque élément du référentiel du diplôme à valider. En menant l’entretien ainsi, le candidat à la VAE sera assuré du succès.

Faut-il évoquer ses stages en entreprise lors de l’entretien pour la VAE

Les stages sont à évoquer lorsque leur finalité et les connaissances apportées entrent dans le programme de la VAE. Comme dans les autres missions accomplies, il faut penser à donner des exemples concrets. Cette manière de faire va permettre à l’interlocuteur de bien appréhender les informations qui lui sont apportées.

Savoir parler de ses expériences négatives en entreprise

Ce serait un tort de cacher la partie négative de son expérience. En effet, personne ne croira que la vie en entreprise est un long fleuve tranquille et qu’il n’y a jamais d’échecs. Or, quel que soit l’emploi occupé, le poste tenu ou le projet réalisé, il y a parfois des résultats mitigés voire négatifs. Néanmoins, la présentation de ces éléments est importante. En fait, il faut réussir à les narrer positivement.
La meilleure façon de le faire est d’en extraire la substantifique moelle. En fait, il faut valoriser son échec en expliquant comment il a permis d’acquérir de nouvelles compétences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour aller plus loin
ANAE RH, votre cabinet spécialiste des ressources humaines, de la formation et du CPF

Nous utilisons des cookies sur notre site Web pour vous offrir l'expérience la plus pertinente en mémorisant vos préférences et les visites répétées. En cliquant sur «ACCEPTER», vous consentez à l'utilisation de TOUS les cookies.