Le blog

Le blog

Réaliser une VAE pour faire valider son expérience par un diplôme
Qu'est-ce qu'un diplôme VAE ? Définition avec ANAE RH.
Article

Temps de lecture 5 min

Date de mise à jour le 25/10/2021

ANAE RH, le cabinet qui vous accompagne dans votre carrière

Auteur : ANAE RH

Expert ANAE RH

Table des matières

La validation des acquis de l’expérience (VAE) permet à chacun d’obtenir un diplôme par une VAE correspondant à son expérience professionnelle. Peu importe le niveau ou la formation, cette certification est accessible à tous. CAP, Bac, Bts ou diplômes universitaires, le candidat à la VAE a le choix.

La validation des acquis de l’expérience : faire valider un diplôme

La VAE, Validation des Acquis de l’Epérience permet de valider un diplôme sur la base de ses compétences professionnelles. Du CAP aux diplômes les plus élevés, en passant par le Bac, tout est possible.

Les préalables à tout projet de validation d’un diplôme par VAE

La VAE ne nécessite pas de prérequis. Ainsi, si vous visez une licence, nul besoin de valider préalablement un brevet, un bac ou un BTS. L’expérience professionnelle du candidat suffit. Il suffit de demander une VAE pour ce diplôme.

Un diplôme basé sur l’expérience professionnelle du candidat

Les diplômes visés par l’impétrant ne nécessitent pas de formation initiale. Il s’agit d’officialiser des compétences professionnelles. L’expérience du candidat fait office de formation.
Néanmoins, pour que le diplôme soit reconnu et opposable à tous, il doit être enregistré au Registre Nationale des Certifications professionnelles (RNCP).

Les diplômes accessibles par la voie de la validation des acquis de l’expérience

Tous les diplômes sont accessibles par la voie de la VAE. Cela va du diplôme de niveau 1 (CAP) aux diplômes de niveau 8 (doctorat). Et ceci, sans même avoir le brevet. Néanmoins, il ne faut pas se leurrer, si le doctorat est théoriquement accessible par ce parcours, en pratique c’est quasiment impossible.

Les conditions tenant au candidat à un parcours de validation des acquis de l’expérience

Toutes les personnes ou presque, peuvent obtenir un diplôme ou une certification professionnelle par VAE. Nul besoin de formation initiale ou de grandes études. Ce sont les compétences acquises dans le cadre du travail qui font office de formation.

Le public visé par la reconnaissance des compétences professionnelles acquises au travail

Salariés, demandeurs d’emploi, bénévoles ou encore professions indépendantes, la reconnaissance des diplômes par VAE est ouverte à tous. La seule condition est de justifier d’une année d’expérience dans le domaine concerné. D’ailleurs les acquis peuvent provenir d’un emploi rémunéré ou du bénévolat.

Le financement de la VAE : seul l’accompagnement dans l’élaboration du dossier est payant

La VAE est totalement gratuite. Cependant, au vu de la complexité de la démarche, un accompagnement peut s’avérer utile.
Aussi on en saurait que trop vous conseiller de faire une VAE avec ANAE RH. ANAE RH est un organisme agréé. Ainsi, vous pouvez disposer de diverses aides.

Les diplômes et certifications obtenus par VAE : des diplômes comme les autres ?

Les diplômes et certifications obtenues par la validation des acquis de l’expérience sont des diplômes comme les autres. On peut tout à fait devenir ingénieur ou obtenir un diplôme de management sur la base d’un parcours professionnel sanctionné par une ou plusieurs VAE.

Bien choisir son diplôme pour réussir son parcours de VAE

Pour obtenir son diplôme ou sa certification, il faut savoir comment choisir sa VAE. En tout premier il faut vérifier que le diplôme ou la certification souhaités sont répertoriés au Registre National des Certifications Professionnelles (RNCP). Si les diplômes visés ne sont pas répertoriés, alors ils ne sont pas accessibles par VAE.
Bien entendu, il faut faire son choix en fonction du ou des métiers exercés ou visés s’il s’agit d’une VAE dans le cadre d’une reconversion.

La recherche des informations nécessaires pour démarrer sa VAE

Le diplôme choisi, il faut contacter les organismes certificateurs. Pour les diplômes d’Etat jusqu’au BTS c’est le rectorat qui est compétent. Pour les autres, il faut directement prendre attache avec l’université ou les grandes écoles concernées.
Lorsqu’un diplôme relève d’un Ministère en particulier, ce sont généralement ses émanations régionales qui sont compétentes. Dans la pratique, il ne faut pas hésiter à réaliser son projet avec l’accompagnement d’un organisme agréé.

Le parcours aboutissant au diplôme par VAE

Pour obtenir un diplôme VAE ou une certification par la validation des acquis de l’expérience, il faut agir étape par étape. Il faut savoir que les certifications ou les diplômes visés peuvent être accordés intégralement, à titre partiel voire refusés. Dans certains cas, il faudra retourner à l’école et suivre un enseignement ou une ou plusieurs formations pour y arriver.

La recevabilité : première étape d’une VAE

Dès que le projet est défini et le diplôme choisi, il faut lancer la recevabilité. C’est ce qu’on appelle communément le livret 1 de la VAE.

Le livret 1 de la VAE : L’officialisation de votre demande de validation des acquis de l’expérience

En pratique, il s’agit de télécharger et de remplir le formulaire Cerfa n° 12818*02. Ensuite, il faut y joindre les documents prouvant la nature et la durée des missions qui sont invoquées à l’appui de cette VAE.
Bien entendu, il faut y joindre les justificatifs. Enfin, il faut y rajouter une attestation sur l’honneur certifiant que ce dossier est le seul déposé pour la VAE visé au titre de l’année en cours.
Il faut également y rajouter le référentiel du diplôme VAE convoité.

Le prononcé ou le rejet de la recevabilité : une information capitale pour la poursuite du projet

La commission va accepter ou rejeter cette recevabilité. En cas de rejet, il faudra sans doute améliorer son expérience et ses connaissances en la matière, au besoin par une formation.

Le livret 2 de la VAE : un document détaillant l’activité et les compétences du candidat

Le livret 2 de la VAE est un document détaillé qui liste les emplois occupés en relation avec le diplôme visé. Il convient de détailler le contenu des emplois occupés et les missions accomplies. Enfin, le candidat devra détailler les compétences acquises et expliquer leur relation avec le diplôme sollicité.
Ce document est à rédiger avec le plus grand soin. Il servira de référence au jury chargé d’attribuer le diplôme.

L’entretien de validation du diplôme avec le jury

Cet entretien n’est pas un examen. C’est une discussion permettant au jury de mieux connaître le cheminement professionnel du candidat à la VAE.
Suite à cela, le jury va prononcer la validation, totale ou partielle du diplôme ou son rejet. Il suffit ensuite de le transcrire au RNCP pour qu’il soit opposable à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour aller plus loin
ANAE RH, votre cabinet spécialiste des ressources humaines, de la formation et du CPF

Nous utilisons des cookies sur notre site Web pour vous offrir l'expérience la plus pertinente en mémorisant vos préférences et les visites répétées. En cliquant sur «ACCEPTER», vous consentez à l'utilisation de TOUS les cookies.