Le blog

Le blog

Comment vaincre un complexe d’infériorité au travail ?

Comment vaincre un complexe d'infériorité au travail ? Les conseils d'ANAE RH
Article

Temps de lecture 5 min

Date de mise à jour le 11/01/2022

ANAE RH, le cabinet qui vous accompagne dans votre carrière

Auteur : ANAE RH

Expert ANAE RH

Table des matières

Le complexe d’infériorité au travail est également appelé « Le complexe de l’imposteur ». Il a été mis en évidence par Alfred Adler, un médecin autrichien, père de la psychologie individuelle. Selon lui, ce complexe d’infériorité, peut aller jusqu’à aboutir à une volonté de sur valorisation, voire un complexe de supériorité. Mais avant de s’attaquer à ce complexe d’infériorité, il convient d’en poser le diagnostic.

Qu’est-ce que le complexe d’infériorité au travail ?

Le complexe d’infériorité est un sentiment réel ou supposé d’infériorité développé à un moment de la vie d’une personne. Si cela vient généralement de l’enfance, les complexes développés par un individu ne sont pas forcément conformes à la réalité.

Le complexe d’infériorité : un sentiment développé par un individu dans son enfance

Le complexe d’infériorité au travail ne naît pas brutalement au bureau. Comme l’a démontré le père de la psychologie moderne, Alfred Adler, c’est un sentiment qui vient de failles de l’individu dans son enfance. Cette perte d’estime de la personne pour elle-même peut mettre l’individu dans une situation pouvant aller jusqu’à la dépression. Les causes de ce complexe peuvent être diverses. Souvent elles étaient déjà présentes quand l’individu était un enfant.

Le complexe d’infériorité au travail : une situation qui n’est pas forcément provoquée par l’emploi

La situation au travail peut être tout à fait étrangère au ressenti de l’individu. En effet, ce dernier transpose souvent au travail un sentiment qu’il a dans son moi profond. En fait, la situation découle généralement des défauts que l’individu pense avoir. C’est une impression qu’a la personne. Il arrive cependant que ces sentiments et pensées amènent la personne à, paradoxalement, développer un complexe de supériorité.

Poser le diagnostic du complexe d’infériorité au travail pour mieux le combattre

Pour combattre efficacement une tendance à complexer, il convient d’abord de poser correctement le diagnostic. En effet, il s’agit de sentiments qu’éprouve une personne et cela peut être subjectif. L’individu n’a pas forcément les compétences pour poser un diagnostic objectif. Une solution serait que la personne consulte un spécialiste qui décryptera les symptômes de son mal-être.

Le complexe d’infériorité au travail : un simple ressenti ou une réalité ?

Comment savoir si vous souffrez réellement de complexes d’infériorité ou s’il s’agit de simples pensées négatives. Parfois, c’est aussi une simple timidité ou une peur. C’est néanmoins un problème qui doit être pris à bras-le-corps, à défaut d’apprendre à vivre avec. Il faut cependant se rassurer. Le complexe d’infériorité au travail relève souvent des sentiments et uniquement des sentiments de la personne.

Comment savoir si vous souffrez d’un complexe d’infériorité au travail ?

Certes, le diagnostic peut être posé si la personne consulte un professionnel. Certains préfèrent néanmoins ne pas se lancer dans ce type de démarche pourtant thérapeutique. Bien entendu, on peut choisir de faire face au problème par soi-même. Aussi, faut-il en premier lieu s’attacher à vérifier si le complexe pose un problème de comportement au travail, voire si cela affecte la santé.

En réalité, il faut vérifier si les sentiments développés sont réels. Il faut cependant savoir que les sentiments d’infériorité développés peuvent agir comme de l’autosuggestion pour la personne. Ainsi, cette dernière peut se saborder dans le cadre de son travail et développer des échecs sans raison aucune.

Si vous avez l’impression d’aller d’échec en échec, si vous pensez que les projets de vos collègues sont plus importants que les vôtres, si vous procrastinez régulièrement, c’est que vous avez tendance à développer un complexe d’infériorité au travail. Si tel est le cas, essayez de développer des pensées positives. Essayez aussi de visualiser des images positives, nomment celles de vos réussites.

Surmonter son complexe d’infériorité au travail sans décompensation

Il est possible de surmonter un complexe d’infériorité au travail sans basculer dans le complexe de supériorité et sans développer une surévaluation de sa personne. Il existe un certain nombre de techniques qui permettent de reprendre confiance en soi. Elles sont à la portée de tout le monde et permettent d’arriver au succès en remontant l’estime que la personne a pour elle. Ainsi on peut faire appel à un professionnel de la psychologie. Mais on peut aussi faire un bilan de sa personnalité dans le cadre de son travail. L’essentiel est d’arriver à se débarrasser de ses complexes.

Reprendre confiance en soi et abandonner tout complexe d’infériorité en se concentrant sur ses qualités

Vous vous demandez comment avoir confiance en soi au travail ? En premier lieu, il convient de se concentrer sur ses qualités. Chaque personne en a. Essayez d’en faire objectivement la liste. Si votre entreprise vous a embauché, c’est qu’elle estime que vous avez les compétences nécessaires. Faites une liste de vos qualités comme si vous deviez faire un rapport sur votre personne.Pour ce faire, mettez vos complexes de côté. Oubliez votre sentiment d’infériorité. Ne vous fiez pas à vos sentiments. Regardez-vous objectivement et faites le point. Essayez d’agir comme si vous deviez faire votre propre publicité. En définitive, regardez la meilleure version de vous-même, en restant bien entendu objectif. Vous pouvez aussi solliciter un avis extérieur. Un bilan de compétences est l’outil idéal pour ce faire.

Faire un bilan de compétences : pour surmonter une fois pour toutes son sentiment d’infériorité

Faire un bilan de compétences est une autre façon de reprendre confiance en soi au travail. Avec l’aide d’un professionnel, vous pourrez faire le point sur vos compétences. Cette action vous permettra de faire le point sur vos qualités et vos défauts au travail. Par le biais d’un regard extérieur objectif et neutre sur votre comportement, vous pourrez détecter les causes de votre complexe d’infériorité et y remédier.
Ainsi, vous reprendrez confiance en vous sans toutefois surcompenser votre complexe d’infériorité par une surévaluation de votre personne. Ainsi ce bilan de compétence vous permettra de prendre votre juste place à votre travail. Vous retrouverez votre estime pour vous-même et il vous sera plus facile de vous retrouver face à la réalité dans votre travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pour aller plus loin
ANAE RH, votre cabinet spécialiste des ressources humaines, de la formation et du CPF

Nous utilisons des cookies sur notre site Web pour vous offrir l'expérience la plus pertinente en mémorisant vos préférences et les visites répétées. En cliquant sur «ACCEPTER», vous consentez à l'utilisation de TOUS les cookies.